ÉCRIVEZ-NOUS :

Vaincre la syllogomanie par l’hypnose

Vaincre la syllogomanie par l’hypnose

Par Ginette Plante et Sylvie Moisan de l’AHTQ

Nous avons tous tendance à accumuler des objets dont nous n’avons pas vraiment besoin. La société matérialiste dans laquelle nous vivons nous pousse indirectement à consommer de manière souvent impulsive ou, du moins, irréfléchie. Mais lorsque cette manie commence à avoir des répercussions importantes sur notre qualité de vie, notre santé et notre sécurité, il est temps de se poser des questions. Et si une tendance à la syllogomanie était en jeu?

La syllogomanie : une obsession

La syllogomanie, parfois considérée comme un trouble obsessionnel compulsif (TOC), pourrait toucher jusqu’à 5 % de la population, en particulier des gens dans la cinquantaine. Cependant, des personnes de tous âges peuvent être atteintes de ce trouble mental que l’on appelle plus simplement « accumulation pathologique » ou « amassement compulsif ». Il est toutefois fréquent que le diagnostic tarde à révéler le problème, puisque les signes les plus évidents demeurent cachés dans le logis de ceux qui en souffrent.

C’est souvent à la suite d’un accident ou même d’un incendie, causés par l’empilement d’objets – généralement inutiles et sans valeur – dans les passages ou près d’un appareil de chauffage, par exemple, que l’on découvre la gravité de la situation, en constatant l’état de désordre, d’insalubrité ou de non-fonctionnalité, voire de réel danger, des lieux.

À la source du problème : la détresse et l’anxiété

La syllogomanie peut s’apparenter aux troubles anxieux tels que la dépression sévère ou la phobie sociale. Les personnes qui en sont atteintes ont parfois tendance à nier qu’elles ont un problème ou à ne pas désirer s’en libérer. Bien que ressentant une grande détresse par rapport à l’encombrement dans lequel elles vivent, elles sont habitées par une détresse plus profonde encore à l’idée de perdre leurs possessions.

Avenues thérapeutiques

Outre les neuroleptiques, pour calmer l’anxiété, la thérapie cognitivo-comportementale est l’approche la plus fréquemment utilisée et s’avère efficace dans 50 % des cas. La démarche consiste essentiellement à examiner les pensées et les comportements à l’origine du trouble, et à tenter de les changer dans le but de mettre fin à la manie.
L’hypnothérapie peut aider à mettre à jour et transformer ces pensées et comportements, dont une large part repose dans l’inconscient. En outre, l’hypnose n’a pas son pareil lorsqu’il s’agit de soulager l’anxiété.

Découvrez le script hypnotique « Se libérer de la syllogomanie (accumulation compulsive) ». 

À propos de l’Académie d’hypnose thérapeutique du Québec

Notre établissement propose principalement des formations à distance – avec soutien individualisé par courriel – permettant aux praticiens en hypnose d’élargir leurs connaissances dans leur domaine, de découvrir des techniques uniques et efficaces, et même de se spécialiser, et un service de coaching en hypnothérapie et relation d’aide. Vous trouverez dans nos cyberboutiques, DistributionDPA.com (spécialisée dans les outils hypnothérapeutiques) et MP3-auto-hypnose.com (offrant des MP3 pour usage privé), des produits de qualité supérieure, pour vos besoins professionnels ou personnels.