ÉCRIVEZ-NOUS :

Mieux vivre avec la dépression saisonnière

Par Ginette Plante et Sylvie Moisan, hypnothérapeutes certifiées

L‘automne arrive et, avec lui, les journées raccourcissent, le temps est plus maussade. Si pour la majorité d’entre nous cela n’a aucune incidence, pour d’autres, le manque de lumière naturelle peut déclencher une dépression saisonnière (ou automnale), qu’on appelle aussi trouble affectif saisonnier.

Touchant à 75 % les femmes et parfois les adolescents, la dépression saisonnière commence généralement en octobre pour durer jusqu’au retour des beaux jours, au printemps. Se rapprochant de la dépression « classique », le malade présente presque les mêmes symptômes de la dépression courants :

— fatigue chronique
— perte d’appétence, irritabilité ou tristesse
— isolement
— dévalorisation
— vision négative du monde
— baisse de libido

Si l’on n’en connaît pas exactement les causes, nombre de spécialistes s’accordent à penser que la diminution des heures d’ensoleillement et le manque de luminosité sont les principaux responsables. En effet, il est reconnu que la lumière a une influence sur la production de certaines hormones, notamment « l’hormone du bonheur », la sérotonine, qui régularise l’humeur et gère la production de la mélatonine.

Ainsi, des journées qui raccourcissent, un temps couvert peuvent engendrer des dérèglements hormonaux suffisamment importants pour causer une dépression saisonnière. Cette dernière peut être soignée par une psychothérapie ou des antidépresseurs (surtout en cas de pensées morbides), mais d’autres méthodes de soulagement peuvent être utilisées.

L’état dépressif survenant avec la baisse de luminosité, un petit séjour au soleil ou des séances de luminothérapie apporteront le mieux-être. Toutefois, la luminothérapie n’étant pas forcément inoffensive pour la vision, une tout autre approche de soulagement peut être envisagée : celle de l’hypnose thérapeutique.

L’hypnose permet de conduire le client à un état de lâcher-prise, d’atteindre son inconscient. Pour cette raison, par l’hypnothérapie, on peut travailler d’une part sur les points conduisant à la dévalorisation, à la perte d’estime de soi, et d’autre part sur le côté obscur, au sens propre, de cette dépression.

En effet, sous hypnose, on peut agir sur le subconscient pour amener la sécrétion de sérotonine : on en stimule la production par des techniques hypnotiques. Le client peut se créer (par la visualisation) des images lumineuses ou chaleureuses, se remémorer des souvenirs qui ont vraiment illuminé sa vie, ou encore visualiser d’autres images, le but étant d’aider son cerveau à oublier le monde extérieur pour qu’il puisse à nouveau sécréter cette hormone de la bonne humeur.

Découvrez notre « script » hypnotique sur le thème de la dépression saisonnière : « Surmonter la dépression saisonnière : retrouver la lumière au bout du tunnel ».

À propos de l’Académie d’hypnose thérapeutique du Québec

Notre établissement propose principalement des formations à distance – avec soutien individualisé par courriel – permettant aux praticiens en hypnose d’élargir leurs connaissances dans leur domaine, de découvrir des techniques uniques et efficaces, et même de se spécialiser, et un service de coaching en hypnothérapie et relation d’aide. Vous trouverez dans nos cyberboutiques, DistributionDPA.com (spécialisée dans les outils hypnothérapeutiques) et MP3-auto-hypnose.com (offrant des MP3 pour usage privé), des produits de qualité supérieure, pour vos besoins professionnels ou personnels.