ÉCRIVEZ-NOUS :

Histoire d’une relation d’amitié brisée

Une histoire en vaut une autre…, mais que savons-nous des rapports qui se trament dans les relations amicales?

Il est important de faire la lumière sur les enjeux d’une relation d’amitié. Il s’avère que ces relations sont souvent comparables aux relations amoureuses; d’ailleurs, elles sont tout aussi importantes que celles-ci, sinon plus. Pourquoi cela, me direz-vous? Car dans une relation d’amitié, il y a une relation d’intimité et de réciprocité – comme dans la relation amoureuse.

On remarque dans les amitiés féminines que les femmes sont portées à se raconter, à se dévoiler à l’autre : elles ressentent « intuitivement » un lien étroit avec l’autre et la voient inconsciemment ou non comme une « âme sœur », être sur qui elles peuvent compter et à qui elles peuvent faire confiance.

Voici donc l’histoire de Charlotte et Camille.

Leur rencontre eut lieu dans un contexte où on présenta Camille à Charlotte pour ses services professionnels. Camille était plus âgée que Charlotte d’une décennie. Après plusieurs années de rencontres, de partages intimes, de fabuleux voyages, Charlotte réalisa qu’elle tentait tant bien que mal d’accepter certains traits de personnalité de Camille. En effet, elle tentait constamment de se convaincre qu’elle devait faire des efforts pour accepter la différence de l’autre.

Lorsque Charlotte décida d’aller vers un autre professionnel pour recevoir les mêmes services qu’offrait Camille, cette dernière reçut le choix de son amie comme une haute trahison. Elle tempêta contre elle et exigea de celle-ci qu’elle se rétracte.

Charlotte se sentait prisonnière d’un pacte implicite qui l’obligeait à donner tous ses contrats professionnels à une seule personne : celle qui se prétendait son amie.

Charlotte, renversée, fut habitée par une souffrance indicible. Après mûres réflexions, elle rompit sa relation d’amitié avec Camille : la relation était basée sur un rapport financier où l’amitié resserrait ce rapport. Mais ce n’était pas ce à quoi Charlotte voulait adhérer dans sa relation avec Camille.

Depuis, Charlotte a apprivoisé le deuil. Six mois plus tard, elle se dit plus distante émotionnellement, mais son « amie » lui manque encore beaucoup. Cependant, sa décision est toujours actuelle.

La trame de fond d’une relation d’amitié est basée sur un transfert affectif. La relation mère-fille inachevée…
Voici les propos de la psychanalyste Danièle Burn à ce sujet :

Comme dans tout sentiment, disait Freud, l’amitié est faite d’ambivalence, d’amour et d’hostilité. S’il y a alliance, il y a trahison possible. Il faut pouvoir l’accepter. Les ruptures nous semblent toujours soudaines. En réalité, les failles se sont creusées sans que l’on s’en aperçoive. On a pu sentir des accrocs, mais on n’a pas voulu les voir, parce que ça n’était pas le moment, et c’est très bien comme ça. En parler pourrait tempérer les choses et retarder le conflit, mais sûrement pas l’éviter. La violence des sentiments fait partie de la vie psychique. Une rupture amicale renvoie à la rupture originelle : celle entre la mère et l’enfant. Or, celle-ci était bien nécessaire.

Un pacte implicite lie les deux protagonistes. Une erreur de jugement, une défaillance ou l’image de l’autre qui se modifie, alors tout le contrat implicite est brisé…, et la relation amicale s’étiole ou se rompt soudainement.

L’amitié suit un processus d’idéalisation et de désillusion, comme l’amour. Les attentes et les sentiments prennent une grande place. En amitié, « on est ensemble ». C’est pourquoi autant l’ascension peut être intense, autant la descente peut être brutale.

Comme en amour, en amitié, il se crée une forme de dépendance. L’amitié peut être basée sur une relation toxique qui empêche l’un et l’autre d’évoluer. Les deux personnes se retrouvent à stagner dans la relation sans trouver l’issue pour sortir. La peur de perdre, celle de faire de la peine à l’autre ou l’incapacité à se sortir d’une relation dominatrice peuvent être autant de facteurs qui lient les deux parties.

Parfois, les chemins se croisent, il y a rencontre. Ces rencontres sont souvent un passage vers un apprentissage de soi, une évolution de certaines parties de son être.

S’il est évident que l’amitié nous aide à nous « construire », les ruptures peuvent également nous faire avancer. Aussi douloureuses soient-elles, elles ont leurs raisons profondes, leur raison d’être : nous amener vers une initiation, peut-être vers la découverte de soi ou du « meilleur » en soi.

Procurez-vous notre nouveau texte hypnotique « Se retirer d’une relation d’amitié ».

À propos de l’Académie d’hypnose thérapeutique du Québec

Notre établissement propose principalement des formations à distance – avec soutien individualisé par courriel – permettant aux praticiens en hypnose d’élargir leurs connaissances dans leur domaine, de découvrir des techniques uniques et efficaces, et même de se spécialiser, et un service de coaching en hypnothérapie et relation d’aide. Vous trouverez dans nos cyberboutiques, DistributionDPA.com (spécialisée dans les outils hypnothérapeutiques) et MP3-auto-hypnose.com (offrant des MP3 pour usage privé), des produits de qualité supérieure, pour vos besoins professionnels ou personnels.